Centre de préparation au mariage

Aller au contenu. | Aller à la navigation | Aller à l'accueil

Au service des futurs mariés,
des couples en équipe,
au cœur de la vie des paroisses.

Vous êtes ici : Accueil Le mariage Croire à l'amour qui dure Conflits. Mésentente. Crises

Conflits. Mésentente. Crises

Conflits, mésententes et crises sont trois degrés de trouble croissant dans le couple. Il est important de reconnaître ces stades ...

Les « désaccords » dans les vies de couples sont « normaux » car « vivre entre homme et femme, dans un couple, avec un projet, ne va pas de soi ».

Conflits, mésententes et crises sont trois degrés de trouble croissant dans le couple. Il est important de reconnaître ces stades :
Les conflits sont localisables et ont un objet qui est à identifier.
Les mésententes sont « entente mauvaise » et conduisent à une ambiance dégradée.
Dans les crises « on ne sait plus où l’on va ».
Les conflits, les mésententes, c'est normal et synonymes de vie alors que dans les crises, il y a une remise en cause radicale de ce qu’il y a, de ce qu’il y avait d’essentiel dans le couple.

Nous pouvons distinguer 4 zones sensibles de « désaccords » dans le couple :

- La différence homme/femme (au sens masculin/féminin.). Elle est potentiellement source de conflit. Tout d’abord atténuée par l’amour qui nous fait nous rapprocher par nos points communs, elle se révèle par la suite davantage et se traduit par des manières différentes d’aimer, de parler, de désirer. Cette différence ne peut s’accepter que grâce à un travail sur soi pour mieux se connaître et à un renoncement à l’imaginaire pour appréhender la réalité.

- L’histoire de chacun. Un couple, c’est la rencontre de deux histoires, avec ses influences familiales, sociales, religieuses, d’éducation…du plus banal au plus important. Chacun aura à faire un travail permanent pour établir sa propre histoire, et inventer celle du couple en dépassant son histoire personnelle.

- Les rapports de pouvoirs. Le modèle du couple est passé d’un modèle hiérarchique, aux règles bien établies à un modèle égalitaire où les rôles sont plus mobiles et les manières de fonctionner non codées. Le besoin de réussir individuellement existe. Comment être ensemble et autonome? Comment être égaux et différents ?

- Les attentes affectives. Nous avons besoin d’aimer et d’être aimé, de porter et d’être porté, de valoriser et d’être valorisé. Nous cherchons à satisfaire des attentes de départ qui peuvent trouver leurs places.
Les « désaccords » affectifs sont des attentes non satisfaites (rêves ou blessures en chacune et chacun ). « dépasser les conflits au plan affectif, c’est s’assouplir ».

La crise n’est pas une catastrophe, c’est un passage critique, un moment de vérité qui oblige à poser la question du ‘’ sens de ce qu’on vit ensemble‘’.
Elle peut parvenir à différents stades de la vie du couple et nécessite, pour s’en sortir, un très grand travail d’ouverture (« Si l’amour est aveugle, sortir de la crise, c’est ouvrir les yeux »).

« Mésententes, conflits et crises : … on n’en fait pas l’économie mais on peut les dépasser, ... ça fait du bien, ... ça fait grandir, ... ça fait progresser ».
 

Extrait conférence de Albert Donval psychosociologue 

thumb

Un nouvel outil de préparation au mariage chrétien. Un jeu unique pour parler et rire en prenant soin de son couple, aujourd’hui et dans les premières années de mariage.

La Boîte de Comm' des Futurs et des Jeunes Mariés - 29,00 € Commander Voir la boutique
Notre action vous semble utile ?Faites un don