Centre de préparation au mariage

Aller au contenu. | Aller à la navigation | Aller à l'accueil

Au service des futurs mariés,
des couples en équipe,
au cœur de la vie des paroisses.

Vous êtes ici : Accueil Le mariage Se marier à l'Eglise L' "efficacité" des sacrements

L' "efficacité" des sacrements

Les sacrements produisent du fruit comme la Parole semée en bonne terre, dans la mesure où on les cultive et où on les entretient. La logique de la grâce et de l’amour n’est pas celle d’un capital que l’on possède, d’une garantie tous risques ou d’un vaccin protecteur. Il en va de même de « l’efficacité » des sacrements.

Les sacrements ne courent-ils pas le risque d’être compris comme des actions magiques, comme si l’on attribuait un pouvoir aux choses, comme si les gestes sacramentels procuraient automatiquement la grâce, comme si les prêtres avaient un pouvoir sacré ?

Des expressions sont utilisées, à propos des sacrements, telles que « produire » ou « augmenter la grâce ». Elles correspondraient plutôt à une vision matérialiste, instrumentale et quasi magique des sacrements qui a marqué la conception qu’on en avait dans le passé : le plus important était la fidélité aux rubriques pour en assurer la validité. Dès lors qu’ils étaient célébrés dans les règles, ils étaient censés produire automatiquement un effet garanti chez ceux qui la recevaient. …

Sacrement et guérison
La grâce sacramentelle est aussi grâce de guérison.
C’est une des composantes de tout sacrement. Il serait illusoire d'envisager la vie conjugale, la vie affective ou sexuelle comme si nous n'étions pas influencés par nos gènes, notre histoire, notre éducation, et aussi blessés, troublés, prisonniers…

La vie conjugale a besoin de dépassements. Pour cela, la grâce du sacrement n'a rien de magique Elle dispose à l'accueil du don de l'Esprit saint qui, en renouvelant de l'intérieur nos libertés, les fait entrer dans un dynamisme de re-création et d'espérance.

Prenons l'exemple des conjoints qui ne se pardonnent pas. Humainement, cela se comprend et peut signifier dans certains cas le refus de se laisser détruire par l'autre. Pardonner, ce n’est pas « s’écraser ». Ce n’est pas passer l’éponge, refouler sa rancœur, se laisser détruire en silence.
Le véritable pardon suppose de pouvoir dire à l'autre le mal qu'il nous a fait. Le par-don est le « don par-delà » l'offense, le renouvellement de la confiance, le désir de recréer la relation. Il suppose l'espérance.
Il exige le courage de parler et de faire la clarté. Un des actes humains quelquefois difficile, de même que de demander pardon.
La grâce du Saint-Esprit, dans le sacrement de mariage, n'y sera pas superflue.

… dans les sacrements, c’est l’Esprit de Dieu qui est à l’œuvre. C’est lui qui assure l’efficacité des gestes sacramentels de l’Eglise.

Le geste sacramentel est accompagné d’une parole dont le rôle est essentiel. Le rôle et l’importance de la « Parole au cœur du rite sacramentel » sont évidents pour comprendre l’efficacité des sacrements… :

La grâce, une qualité de relation
… La grâce, par définition, est avant tout une qualité de relation qui n’est pas de l’ordre d’une valeur, d’une chose que l’on pourrait quantifier, produire ou augmenter. La grâce de Dieu c’est la vie qu’il suscite, c’est son amour offert et proposé gratuitement à qui veut y répondre par la foi. L’histoire de l’Alliance dans la Bible nous révèle ce qu’est la grâce. On est aux antipodes des pratiques magiques pour se mettre à l’abri des forces maléfiques, pour négocier la bienveillance d’une divinité arbitraire ou s’approprier des pouvoirs divins.

Une efficacité venue de l’Esprit Saint
…l’efficacité des sacrements relève de Dieu lui-même, de son Esprit Saint et de la Parole du Christ. Elle ne dépend pas du pouvoir, ni des mérites du prêtre, ni des mérites de celui qui les reçoit.
Le catéchumène demande le baptême et proclame sa foi, le prêtre baptise au nom de la Trinité, mais l’esprit est donné par Dieu lui-même.

Une adhésion de toute la personne
… le lien entre l’efficacité des sacrements sur le plan spirituel et la qualité de la participation de ceux qui les reçoivent est à souligner particulièrement. L’action liturgique est d’autant plus efficace qu’elle est signifiante, et que ceux qui la vivent saisissent son sens et prennent le temps d’un cheminement. … Efficace si la célébration est communautaire, si chaque participant se perçoit comme membre d’un peuple, entouré de frères et de sœurs, appartenant à une Eglise qui vit de l’Esprit.
… la logique de la grâce et de l’amour n’est pas celle d’un capital que l’on possède, d’une garantie tous risques ou d’un vaccin protecteur. Il en va de même de l’efficacité des sacrements.
Ils produisent du fruit comme la Parole semée en bonne terre, dans la mesure où on les cultive et où on les entretient.


On expérimente la grâce et l’amour de deux manières. En les recevant comme on reçoit la vie et le bonheur, et en les semant à profusion.
Les enfermer dans des coffres ou les enfouir en terre pour être sûr de les conserver aboutirait à en faire des choses mortes et non plus de la grâce et de l’amour.


Support clé : « Les sacrements » Auteur Michel Scouarnec . Les carnets de « fêtes & Saisons »
 

thumb

Un nouvel outil de préparation au mariage chrétien. Un jeu unique pour parler et rire en prenant soin de son couple, aujourd’hui et dans les premières années de mariage.

La Boîte de Comm' des Futurs et des Jeunes Mariés - 29,00 € Commander Voir la boutique
Notre action vous semble utile ?Faites un don